10 conseils pour concevoir sa salle de créativité idéale

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

Voilà notre nouveau cheval de bataille, les salles de créativité… nous travaillons dur avec Sacha pour mettre sur pied une offre de conseil dans le design de salle de créativité, et nous vous en reparlerons probablement plus en détail très prochainement pour vous demander votre avis.

Mais avant cela, laissez nous vous partager notre veille sur ce sujet et les quelques conseils que vous déjà appliquer pour transformer vos salles de réunions classiques.

Nous sommes convaincus que le prolongement naturel de nos méthodes collaboratives et en particulier celle qui touche à la créativité se situe dans l’environnement dans lequel elles se pratiquent. Trop souvent, nous voyons de bien jolies choses en termes d’espaces créatifs, des salles très design, avec des poufs pour faire cool et des couleurs flashy mais malheureusement le processus créatif n’est pas toujours bien intégré (lisez notre article : comment un espace de travail adapté peut accélérer votre créativité) à l’environnement pour lequel il a été pensé.

Certains disent qu’en soi, une salle de créativité dédiée traduit une certaine anomalie argumentant le fait que la créativité est l’affaire de tous et que celle-ci s’incarne dans tous les espaces de travail de l’entreprise. Je ne suis pas loin d’être d’accord avec cet argument, mais pas totalement non plus. Une salle de créativité lorsqu’elle est bien pensée, bien située et surtout lorsqu’elle est accompagnée par une stratégie d’animation définie au préalable, comporte de nombreux avantages :

  • c’est un lieu social accessible où la créativité peut s’exprimer et où elle est stimulée
  • une salle dédiée disposant de tout le matériel et la logistique nécessaire à la créativité
  • un lieu où s’incarne l’innovation dans l’entreprise

Un peu d’ambiance…

1- Choisissez des couleurs adaptées

Ne choisissez pas les couleurs au hasard, ce n’est pas tout de mettre de jolies couleurs qui claquent, celles-ci doivent être choisies et adaptées à la créativité. Et si vous deviez choisir une couleur pour votre salle créative se serait le vert. Eh oui, des études montrent que le vert favorise la créativité, ou plutôt nous met dans des conditions favorables à la créativité.

Une 1ère étude d’un groupe de chercheurs de l’université de Munich a démontré que le vert nous réconfortait et agissait positivement sur notre stress.

Une seconde étude menée par un groupe de chercheur de la Regent’s University de Londres a quant à elle démontré les bienfaits de la couleur verte sur la créativité.

Pour mener à bien cette étude, cent huit étudiants ont été répartis en deux classes. L’une était remplie de plantes et baignait dans une lumière naturelle grâce à de grandes fenêtres ouvrant les regards sur l’extérieur, l’autre était vide, éclairée à l’aide d’une lumière artificielle sans aucune vue sur l’extérieur. Dans cette dernière, une partie des élèves disposaient de feuilles vertes pour les exercices.

Les résultats aux différents tests auxquels ont été soumis les 108 étudiants indiquent que la couleur verte a eu un impact sur la créativité visuelle. Que ce soit la couleur de la feuille sur laquelle les étudiants travaillent ou la présence de plantes dans la classe.

2 – Du mobilier qui bouge

Si il y a bien une caractéristique a prendre en compte lorsque l’on dédie une salle à la créativité, c’est la Siege node 3modularité de l’espace.Il est parfois difficile de déplacer les murs mais il est beaucoup plus facile de se doter de mobiliers roulants : tables et chaises.
siege node 1

Le designer de mobilier d’entreprise : STEELCASE l’a parfaitement compris en concevant le siège NODE, que l’on affectionne tout particulièrement. Avec ce siège, vous pouvez même vous passer de tables, vous pouvez moduler l’espace à votre envie et configurer votre espace selon votre usage : réflexion en groupe, disposition « agora », travail en binôme, trinôme, à 4 etc…

3 – Moduler l’espace

Une autre possibilité de moduler l’espace est de vous fournir en panneaux roulants, ils vous permettront de jouer avec les espaces de façon à créer des zones dédiées au travail de groupe. L’intérêt de ce type de matériel est double voire triple, cloisonner, offrir une surface de travail idéale pour les brainstormings mais également jouer sur l’acoustique de votre salle. Car, certains panneaux intègrent des matériaux permettant d’augmenter le confort sonore. LINTEX propose des panneaux qui remplissent ces 3 usages : 

Mood-Fabric-mobile-glass-writing-board.dcd02217

4 – Mettez de l’insolite dans votre salle

Favoriser la créativité et stimuler la en donnant un aspect déstructuré à votre salle, cassez le coté aseptisé d’une ambiance trop IKEA-isante en assemblant du mobilier volontairement non homogène. Cela paraît anodin comme ça mais notre cerveau réagit facilement à ce genre de stimuli donnant des signaux visuels autorisant le lâché prise aux participants. Nous vous en avions déjà parlé dans cet article, mais quand c’est bien fait, on n’hésite pas à se répéter, l’openmindFKE à Paris est vraiment un modèle du genre en termes de design à la fois désorganisé et organisé répondant parfaitement aux codes de la créativité.

salle de créativité openmindkfe

N’oubliez pas non plus de vous fournir en stimuli créatifs : jeux en bois du type casse-tête chinois, LEGO, Playmobil, pâte à modeler, Kapla tout ce qui pourra titiller le cerveau droit de vos participants !

5 – Rester dans l’ambiance

Une session de créativité, cela peut durer des heures alors autant que votre environnement soit adapté à ces timings. Voilà pourquoi, nous vous conseillons de respecter les principes de la pyramide de Maslow et particulièrement la première brique en répondant à nos besoins les plus primaires qui doivent pouvoir être pris en compte : manger, boire…faire pipi !

Alors, à minima prévoyez le coin café et idéalement intégrez carrément un espace restauration de façon à ce que votre groupe soit captif dans votre salle. De cette façon, le process créatif ne souffre pas de rupture, les participants ont tout sous la main et peuvent être pendant toute une journée immergés dans un environnement créatif et continuer à avoir des idées et les partager pendant la pause.

S’inspirer pour créer !

6 – Une bibliothèque en vrai mais aussi virtuelle

On l’oublie trop souvent, et beaucoup d’espace créatif ne la prend pas en compte et pourtant cette phase est hyper importante et cette phase c’est l’inspiration. Elle doit pouvoir être physiquement incarnée dans votre salle de créativité, la forme la plus classique sera de créer une bibliothèque avec des ouvrages inspirants. Mais vous pouvez aussi virtualiser votre bibliothèque en placardant au mur des QR code pouvant être scannés et redirigeant vers des ouvrages de référence sur Amazon ou bien encore en donnant accès à des ipads avec l’application iBooks.

En s’inspirant ainsi, on augmente son niveau de créativité car on augmente ses connaissances, on les complète pour après établir des connexions et rebondir lors de l’étape créative (la divergence).

la séance de créativité idéale pourrait se résumer ainsi : échauffement créatif -> inspiration -> phase de divergence -> phase de convergence

7 – Donnez à voir avec le vision board

Encore une fois, nous vous encourageons à utiliser les stimuli visuels. Dans votre salle de créativité, vous pouvez dédier un pan de mur au vision board afin d’avoir un espace où pourront être accrochées des images inspirantes. Ces visuels pourront être tout aussi bien sélectionnés par les participants en tout début de session créative ou par le facilitateur pour influencer subtilement les participants lors de leur réflexion créative.

Prévoyez de mettre des banques d’images à disposition ou tout simplement des magazines divers et variés à disposition.

vision board

Divergez pour être créatif puis convergez 

8 – Créatif : du mur au plafond en passant par le sol

S’il y a bien des éléments auxquels il faut prêter une attention toute particulière, ce sont les surfaces qui composent votre espace créatif. Les murs en premier lieu doivent être pensés fonctionnels : vous pouvez les peindre avec de la peinture vélleda en ne lésinant pas sur la qualité.  Veillez à bien choisir le pan de mur qui sera peint de façon à ce que la visibilité soit bonne lors des étapes de restitution collégiale. Vous pouvez alterner les formes peintes en Velléda : rectangulaires, cercles, carrés, triangulaires…cela paraît idiot mais pourrez utiliser ces différentes surfaces de formes différentes pour catégoriser visuellement vos idées ou vos éléments lors des brainstormings.

Si vous ne pouvez pas peindre vos murs facilement, nous vous conseillons l’achat d’un sticky wall. Il permet de créer un espace de collaboration de grande taille sur n’importe quels murs et très facilement pour un prix très abordable.

sticky wall

Vous pouvez également jouer avec les sols en alternant avec différents types de surfaces, l’idée une nouvelle fois est de casser l’unité de votre salle : mettez du sol gazon, parquet, moquette. Sur certaines de ces surfaces, vos participants n’auront aucun mal à s’assoir directement par terre, imaginez-vous faire un brainstorming sur le gazon de votre salle !

9 – Des outils digitaux et indétrônables post-it

Très sincèrement, nous n’avons pas encore vraiment trouvé l’outil digital qui remplace complètement le post-it. Mais, il parait difficilement imaginable de ne pas se doter d’un écran ou tableau interactif lorsque l’on souhaite dédier un espace à la créativité. Plusieurs raisons à cela, les solutions numériques permettent :

  • de recharger un travail en cours et non terminé
  • d’envoyer très rapidement les productions de votre atelier à vos participants
  • de faire des sessions de créativité à distance si votre matériel est connecté, et idéalement il doit l’être

Ils existent de nombreux solutions gratuites sur internet qui offrent la possibilité de créer des salles virtuelles, mais très honnêtement nous en avons testé quelques-unes, et ce qui fait défaut c’est leur fiabilité, et rien de plus désagréable de tout perdre après 3 heures de travail créatif.

Nous, on vous conseille 2 outils iObeya et Yellow de sensorit, c’est payant mais c’est fiable !

Pour en revenir, sur les outils traditionnels de brainstorming, il y a bien évidemment les indétrônables post-its…mais si vous voulez créer votre petit effet, vous pouvez acheter les post-its magnétiques de chez tesla amazing !

tesla amazing

10 – Le makestorming

Pour finir, une tendance de fond appuyée par l’arrivée massive des imprimantes 3D est de prototyper rapidement son idée.  Mais de manière plus accessible, vous pouvez faire prototyper facilement vos participants avec du carton, de la pâte à modeler, des magazines à découper, crayons, scotch etc…

Encore une fois, le moteur principal du makestorming est comme son nom l’indique, de faire, même de manière imparfaite mais dans le but de rendre tangible et concrète l’idée issue du brainstorming. En créant ce premier prototype, vous créez un support de communication entre les participants.

Alors, n’oubliez pas de mettre à disposition dans votre salle de créativité, tout le matériel nécessaire au prototypage, en allant du carton, à la pate à modeler, crayon de couleur en passant par les LEGO, des banques d’images, des jouets divers et variés, etc…

 

Pour finir, je vous invite à regarder cette série de vidéos très intéressantes sur des retours d’expériences d’entreprises qui ont mis en place une salle de créativité : IDEA, Gémo, la SNCF.

Laissez-nous votre commentaire si vous aussi vous avez mis en place une salle de créativité, ou vous aimeriez dédier un espace à la créativité

 

 

 

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

LE PITCH

Plaisir d’offrir : Le pitch en 20 slides

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *