Comment recréer de l’interaction lors d’une réunion d’informations descendantes ?

Voici un petit moment que nous n’avons pas publié d’article pratico-pratique, alors en voilà un directement extrait de notre « guide de survie aux réunions » disponible dans toutes les bonnes librairies.

La réunion inversée pour recréer de l’interaction !

Cette approche est née dans le monde de l’éducation où certains professeurs se sont posé la question suivante : “Nous mobilisons physiquement nos élèves pour dispenser des cours magistraux qui sont des moments où l’interaction n’existe pratiquement pas alors que nous les laissons seuls face à leurs devoirs, c’est-à-dire au moment où ils auraient le plus besoin d’interactions avec leur professeur ?”

Effectivement, dis comme ça, ça peut paraître aberrant.

Ne vaudrait-il pas mieux faire l’inverse ?

C’est le principe même des cours inversés. 

Les élèves visionnent des vidéos de leurs cours chez eux, à leur rythme. Ils peuvent même les revoir plusieurs fois s’ils le souhaitent. Et lorsqu’ils viennent en cours, c’est pour échanger avec leurs professeurs et mettre en pratique les connaissances acquises. 

Alors pourquoi ne pas appliquer ce même schéma dans le monde de l’entreprise et de la réunion d’information descendante ?

La vidéo est devenue aujourd’hui un média incontournable comme en témoigne le succès de YouTube, qui au passage est devenu le 2ème moteur de recherche après Google .

Alors, dès que c’est possible utilisez la vidéo pour transmettre des messages et appliquez le principe de la réunion inversée

La réunion inversée

Quoi de mieux qu’un témoignage filmé pour partager un retour d’expérience. Pourquoi ne pas utiliser une séquence vidéo pour capter le discours officiel du dirigeant de votre entreprise. Aujourd’hui, tous les smartphones permettent de réaliser des vidéos. Et pourquoi ne pas réaliser la captation vidéo d’une présentation PowerPoint avec une voix off explicitant le discours. Sur PC, vous pouvez le faire gratuitement avec des logiciels comme ceux là ou sur mac avec Quicktime.

L’objectif est de rester simple et spontané. L’utilisation de la vidéo permet de bénéficier du retour direct d’acteurs qui ne pourraient pas être mobilisés lors de réunions présentielles. C’est aussi une façon de capitaliser et de conserver un témoignage ou un retour d’expérience qui aurait été perdu. 

Enfin, on offre à chaque collaborateur la possibilité de visionner la vidéo en amont, à son rythme. Les réunions présentielles deviennent alors des moments d’échanges plus riches, car l’information descendante a déjà été assimilée. Bien sûr les vidéos doivent être courtes pour être percutantes : idéalement moins de 3 minutes, au pire moins de 10 minutes. 

À Propos de David & Sacha

Co-fondateurs et associés du WORKLAB

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

WORKLAB Consignes efficaces

Comment donner des consignes efficaces en atelier ?

Vous êtes-vous déjà senti démunis face à vos collaborateurs lorsque vous animiez un temps collaboratif, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *