AGILE TOUR Nantes – keynote d’Alexandre Gérard : partager la vision, encore la vision, toujours la vision ! Mon boulot de patron, c’est ça !!!

agile tour Nantes

agile tour Nantes

Le 14/11/2013, c’était l’AGILE TOUR Nantes, un évènement qui a rassemblé 250 personnes venues de toute la France et passionnées de l’agilité. Pour ceux qui ne connaitraient pas ce qu’est l’agilité, il s’agit à la base de méthodes de gestion de projet IT qui mettent l’accent sur l’humain et la collaboration. Mais aujourd’hui, c’est bien plus que cela, puisque l’esprit AGILE contamine petit à petit le monde des entreprises au delà des structures spécialisées dans le domaine de l’informatique. C’est sur ce constat que l’équipe de l’AGILE Tour Nantes à défini le thème de son événement : « L’agilité pour changer le monde (de l’entreprise) ».

Nous avons pu assister à de nombreuses conférences, ateliers, et keynotes hyper intéressantes avec des intervenants maîtrisant parfaitement leurs sujets, le tout tenant sur une journée organisée de main de maître par l’équipe d’Agile Tour Nantes. Nous tenions donc à remercier et féliciter l’association Agile Nantes qui organisait cet événement riche en rencontres et en échanges !

 Voir le programme AGILE TOUR Nantes du 14/11/2013.

Pour cet article, nous aurions pu vous faire un retour d’expérience sur toutes les conférences auxquelles nous avons assisté, mais nous sommes vite arrivés à la conclusion que ce qui nous avait le plus marqué était la keynote d’Alexandre Gérard, de par la qualité de la présentation et de par l’histoire racontée.

CHRONOFLEX : Alexandre Gérard, un PDG au service d’une entreprise libérée 

Nous sommes donc le 14/11/2013, il est 9h50 et l’AGILE Tour Nantes commence. Alexandre Gérard monte sur scène et sa keynote commence par : « Je souhaite vous poser une question ! Pour vous ( il s’adresse à l’assemblée ) est ce que 1 est supérieur ou inférieur à 20 ? » Voilà, le ton de sa keynote est donnée, et je pense qu’on a tous senti à ce moment là que ça allait envoyer du lourd !

Alexandre Gérard est l’actuel PDG de Chronoflex, une société leader en France du dépannage de flexibles hydrauliques. Créée en 1995 et après plusieurs années de croissance à 2 chiffres en 2007/2008, l’année 2009 marque un tournant dans sa vie et celle de sa société en prise à d’énormes difficultés financières. Dans cette keynote, le PDG de CHRONOFLEX nous a expliqué pendant près d’1h, pourquoi et comment il est arrivé à dire à ses collaborateurs qu’il ne prendrait plus aucune décisions business, jusqu’au point de partir faire le tour du monde pendant 1 an avec sa famille !

Le déclic FAVI !

Son déclic, il a eu en 2010 lors d’une conférence organisée par Jean François Zobrist alors PDG de FAVI. Alexandre Gérard prend une énorme en claque en écoutant ce M. Zobrist en train de lui expliquer que son modèle de management repose sur 3 choses :

  • l’amour
  • le rêve partagé
  • le respect

Tout simplement HALLUCINANT ! c’est un choc et il y voit un moyen de sauver sa structure. Grâce à Zobrist, il comprend que ces 3 facteurs sont le moyen de libérer ses collaborateurs, de les (re)motiver et de les responsabiliser sur un objectif commun, celui de faire grandir CHRONOFLEX. Mais par où commencer ? comment doit-il s’y prendre ? Pour cela, il se renseigne, se documente, et travaille sur comment il doit changer sa façon de manager. Il identifie clairement où il souhaite positionner CHRONOFLEX, soit du côté des sociétés X basées sur le management et le contrôle, soit du côté des sociétés Y où le patron s’efforce quotidiennement de partager sa vision avec l’ensemble de ces collaborateurs. Son choix est clair, CHRONOFLEX doit faire partie des sociétés Y et pour cela il doit changer la mentalité d’un maximum de ses employés jusqu’alors démotivés et peu engagés à relever l’énorme défi qui s’offre à eux.

A ce titre, Alexandre nous rappelle que les problématiques d’engagement qu’a pu rencontrer CHRONOFLEX ne sont pas un cas isolé, le rapport Gallup, qui classe les salariés en 3 catégories est édifiant pour ce qui concerne la France :

  • 9% des salariés sont activement engagés dans leur boulot (aux états-unis, c’est 30%, ça donne à réfléchir !)
  • 61% sont désengagés (ils viennent uniquement pour la paye en fin de mois)
  • 30% sont activement désengagés (globalement ils veulent nuire à leur entreprise)

La transformation est lancée

Le PDG commence donc par enlever tous les signes extérieurs de pouvoir dans la boite et se l’applique à lui même, son bureau devient alors une salle de réunion. Il convoque ensuite tous les managers et leur dit : « dans 3 mois votre poste n’existe plus, à vous d’inventer quel sera votre nouveau job ! Vous gardez votre rémunération mais vous devez trouver une autre fonction. » Il enchaine et va à la rencontre de ses employés en leur expliquant qu’il ne prendra plus de décisions business, que c’est à eux de faire les choix. L’ambition est simple : transformer le porte avion qu’était alors Chronoflex en une armada de speed boat. Des groupes de travail s’organisent sur différentes thématiques : la répartition régionale, les nouvelles tenues et même la rémunération ! Ces groupes ont toute latitude pour décider tant qu’ils restent « entre les lignes de flottaison », c’est à dire dans une fourchette budgétaire prédéfinie. Si ce n’est pas le cas, le comité de direction donne alors son avis. De même pour le recrutement, ce sont les équipes qui décident et choisissent les nouveaux collaborateurs. Une personne rejoint l’entreprise si et seulement si l’ensemble de l’équipe dans laquelle il va travailler est d’accord.

La transformation est ainsi enclenchée….  M. Gérard s’en va alors pendant un an faire le tour du monde avec sa famille, laissant ses collaborateurs s’auto-gérer et mener la barque CHRONOFLEX. Revenu en mars dernier, l’entreprise a aujourd’hui retrouvé le chemin de la croissance. Mais du coup, c’est quoi le boulot du patron, à part faire le tour du monde :o) ?

Alexandre Gérard, un PDG pas comme les autres 

Alexandre Gérard s’est attardé longuement sur cette question en nous expliquant en quoi consiste désormais son boulot de PDG.  Effectivement, depuis ces changements radicaux, il a complètement revu son rôle. Loin des schémas traditionnels du patron, il a abandonné tous les signes de pouvoir qui, selon lui, renforcent les sentiments d’inégalité inhibant l’engagement. Il n’intervient plus que sur les sujets dits « au dessus de la ligne de flottaison », et il le dit lui même, c’est un combat de tous les jours que de ne pas prendre de décisions ou de donner son avis comme n’importe quel patron le ferait.  Il résume son rôle en 3 points  :

  1. Rappeler la vision
  2. Rappeler la vision
  3. Rappeler la vision

Il plaisante bien sûr mais c’est aujourd’hui ce qu’il l’occupe et le préoccupe le plus. Une vision partagée est selon lui, ce qui donne aux collaborateurs un sens à leur travail créant ainsi leur engagement naturel. Son rôle est également de créer un environnement nourricier, favorable à la collaboration pour entretenir la motivation et cultiver le goût de l’innovation, puis de tout faire pour préserver la liberté (qui reste fragile).

Après 1h de Keynote, il conclue par : « Alors, je repose ma question du début, d’après vous, est ce que 1 est inférieur ou supérieur à 20 ? » et de répondre :  » bien, moi je suis désormais convaincu que 20 collaborateurs avec un cerveau bien rempli sont largement supérieurs au seul cerveau d’un patron, tout intelligent qu’il soit !!! » Full ovation de l’assemblée d’AGILE TOUR Nantes.

Et pour finir…

Pour compléter l’histoire, voici quelques messages forts que nous avons retenu :

  • Dans une entreprise moderne, l’information ne peut plus être un enjeu de pouvoir
  • Liberté + responsabilité = bonheur + performance
  • Qui n’est pas bien forme et bien informé ne peut pas bien décider

Bref un keynote enthousiasmant, digne des meilleurs Tedx, du genre de ceux qui vous donnent envie de changer le monde, là tout de suite.

Nous conclurons par les 4 valeurs de CHRONOFLEX :

  • La performance par le bonheur
  • Cultiver l’amour du client
  • Des équipes respectueuses et responsables
  • L’esprit d’ouverture, l’ouverture d’esprit

A méditer !!!

Pour aller plus loin, nous vous conseillons vivement la lecture des livres suivants :

                                       

Incoming search terms:

  • chronoflex alexandre gerard
  • conférences dalexandre gerard
  • partager une vision agile
  • serious games nantes

7 commentaires

  1. Très bonne retranscription de cette géniale key note, merci, je vais pouvoir faire suivre ! Juste une petite rectification sur la date de création de Chronoflex qui est de 1995 :-)

  2. Merci pour la retranscription de ce témoignage qui prouve une fois de plus que l’Intelligence Collective n’a rien d’une lubie de consultant.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :