DERNIÈRES PLACES

Pourquoi opter pour la co-construction pour éviter le syndrome du chateau de sable ?

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

N’avez vous jamais été victime du syndrome du château de sable ?

Après des semaines de travail acharné, vous présentez votre dossier devant vos pairs ainsi qu’à votre responsable et là patatras. Chacun s’évertue à détricoter votre travail, à le remettre en question et à y introduire des aménagements qui le dénaturent définitivement. Un peu comme ces sales gosses qui s’empressaient de détruire votre château de sable dès que vous aviez le dos tourné à la plage. co-construction

Quoi de plus naturel finalement ?

Qui n’a jamais été traversé d’une pensée sadique en posant son regard sur un château de sable fraîchement achevé qui voit son concepteur s’éloigner pour rejoindre sa serviette. Et bien dans le monde professionnel, c’est pareil. Il est tellement facile de détruire le travail des autres, de pointer les failles et les manques plus que les réussites. Car nous ne croyons sincèrement qu’à ce que nous avons nous-même réalisé.

Ce genre d’épisode peut être profondément nocif pour notre moral. Pour peu que l’on ne fasse pas de différence entre ce que l’on produit et ce que l’on est, on va rapidement se sentir médiocre.

Et que de temps perdu !

Combien faudra-t-il d’aller-retour pour aboutir à une version partagée du dossier ?
Combien d’efforts de lobbying pour convaincre les différentes parties prenantes de la pertinence de la proposition ?
Imaginons maintenant qu’au lieu de préparer votre dossier seul durant des semaines vous ayez réalisé un travail collaboratif. Que vous ayez sollicité vos pairs et votre manager lors de réunions (appelons les « ateliers de travail ») pour réfléchir avec vous à la problématique et construire ensemble un livrable qui prend en compte leurs remarques. Des remarques qui deviennent alors un atout précieux pour rendre votre travail plus pertinent et plus robuste à l’épreuve de la critique. En impliquant les parties prenantes en amont dans votre travail, vous créez autant d’ambassadeurs de votre solution.

Des ambassadeurs qui seront alors capables de la défendre. Car ce sera un peu “leur” solution. Avoir une bonne idée seul a finalement assez peu d’intérêt comme le montre cette équation :

E=QxA

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

Disposition salle

Ce que dit de vous la disposition de la salle !

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *