MultiBàO : la boite à outils de toutes les pratiques collaboratives

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

Thomas wolffQui n’a jamais rêvé de retrouver sous une même forme et au même endroit toutes les pratiques collaboratives utilisées par les praticiens de tous horizons : agililistes, facilitateurs, animateurs de réseaux, créatifs… En tout cas nous oui. Et lorsque je rencontre Thomas WOLFF aux agiles games mon sang ne fait qu’un tour. Ce Graal inaccessible existe : c’est la multiBàO.

Mais laissons la place à Thomas qui vous en parlera bien mieux que moi.

 

Thomas pour ceux qui n’auraient pas encore la chance de te connaitre,  peux-tu te présenter ?

Salut Sacha ! On s’est croisé la première fois aux Agile Games je crois ? Là bas, je documentais les approches agiles que vous utilisiez.

J’ai un métier assez transversal, du genre en deux semaines je peux animer une réunion de concertation dans un parc national, donner des cours en école d’ing’, organiser une session d’ « incubation » de projets citoyens innovants et/ou d’associations souhaitant revoir leur fonctionnement, échanger sur la question des biens communs, et travailler moi même sur mes propres projets… et il y en a ! Je pars d’ailleurs la semaine prochaine un mois en vacances pour prioriser tout ça.

Je fais pas mal de formations pour professionnels, surtout en écoles d’ingénieurs où j’anime des formations que j’espère utiles. Comme tu l’as testé aux Agile Games lorsque nous nous sommes vus, l’approche pédagogique est « sensible »: mettre un auditoire sous hypnose pour expliciter les mécanismes d’apprentissage, de la spéléologie avec des claustrophobes en séminaire de gestion des conflits, entraîner les médiateurs territoriaux au dialogue socratique pour savoir faire face à la langue de bois… C’est une liberté parfois chèrement acquise, mais qui se justifie vraiment par les résultats. Je suis intéressé pour échanger là dessus.

D’ailleurs, tu voulais parler de multiBàO non ?

Exactement, dis nous, la multiBàO c’est quoi et comment ça marche ?

La multi Boîte à Outils est un archipel web de fiches outils/méthodes autour de la gestion de projet, de l’organisation collective, et des démarches participatives.

Actuellement nous en sommes à la version 0.2, c’est le tout début, et c’est déjà très opérationnel :

  • Si tu es formateur, coach, animateur, facilitateur, etc. et que tu utilises régulièrement des fiches méthodes / outils autour des démarches participatives / la gestion de projet / l’organisation collective … tu découvriras sur multiBàO plusieurs centaines de fiches qui pourrait potentiellement t’être très utiles.
    • Toutes sont récupérables, toutes sont publiées sous licences libres t’invitant à les réutiliser
    • Les ressources sont co-écrites : toi aussi tu peux les enrichir
    • Plutôt que de recréer ce qui existes déjà : sers toi en
    • Et si tu souhaites l’enrichir, demandes à contribuer
    • Si tu as un site web sur lequel tu publies tes ressources, lis ce qui suit
  • Si tu as un site web, tu vas vite comprendre en quoi multiBàO est n’est pas qu’une simple boîte à outils.
    • Tu vois les centaines de fiches outils/méthodes ? Tu peux faire apparaître les fiches de multiBàO sur ton site, et la fiche prendra automatiquement la mise page de ton site. En résumé : tu insères un tout petit code sur une page de ton site, la fiche méthode apparaît avec la mise en page de ton site ; et si un contributeur change la fiche sur multiBàO, tous les sites webs connectés à la fiche sont automatiquement actualisés, dont le tien. C’est comme un archipel.
    • Si tu veux rendre pleinement disponibles tes ressources, tu peux les publier sur multiBàO puis les faire apparaître sur ton site ; c’est une manière d’assurer leur diffusion et réutilisation.
    • De la même manière, nous pouvons faire apparaître des fiches sur multiBàO depuis ton site. Si tu modifies la fiche sur ton site, la fiche change sur multiBàO. Ça va aussi dans le sens inverse !
    • A ce stade de développement, nous en sommes à la version 0.2 du développement. Une des petites beautés de la plateforme est que la plupart des données sont décentralisées : elles apparaissent depuis des dépôts/sites distants, et ne sont pas stockées sur multiBàO.
    • En résumé : un archipel.
  • C’est la version 0.2, autrement dit le début de l’aventure ; et on est pas au bout de nos surprises !

Pourquoi ce projet ?

C’est un projet au service des biens communs et de celles et ceux qui les favorisent.

A la base, j’avais débuté à répertorier des fiches sur les méthodes participatives pour apprendre et échanger dessus. Je n’avais que choisi des ressources de qualité, publiées sous licences Creative Commons. Je les avais déposé dans un dossier Dropbox. Il n’a pas fallu 2 ans pour qu’il y ait près d’une centaine d’animateurs de réseaux qui s’invitent sur le dossier et y ajoutent leurs ressources. Actuellement cette « base de données brute » répertorie environ 200 fiches de qualité sous licences libres.

Pour moi, ces fiches sont un patrimoine remarquable de l’homme, qui nous montre des démonstrations de « comment faire ensemble ». Il y a des traces de la méthode Forum ouvert dans la Grèce antique, le cercle Samoan vient des îles du Pacifique, je me sers en concertation territoriale pour l’analyse de jeux d’acteurs de cartes ressemblant étrangement aux cartes de guerre de la Chine… je considère les fiches que tous les contributeurs apportent comme un véritable patrimoine de l’humanité. Et c’est aussi pourquoi j’insiste pour qu’il n’y ait aucune ressource en « copyright » sur le site. Toutes les ressources sont publiées sous des licences ouvertes/libres, c’est à dire que leurs auteurs ont décidé d’enrichir leur droit d’auteur pour que d’autres puissent s’en resservir. J’en parle de temps en temps avec les contributeurs, et j’espère que multiBàO deviendra une sorte de pépinière pour nos ressources; qui continueront à leur tour à inspirer des nouvelles approches.

Je ne savais pas quoi faire avec toutes ces ressources, j’aurai bien aimé qu’on les retrouve facilement sur un site; c’est là que j’ai rencontré l’agiliste Stéphane Langlois qui a fait basculer ma vision du projet. Il m’a patiemment formé et accompagné aux approches agiles du Running Lean et continue d’ailleurs de le faire. Il m’a montré que pour créer quelque chose de véritablement opérationnel et utile, ça commençait par interviewer le public cible et valider avec eux leurs problèmes. Et on l’a fait avec une petite équipe, on a interviewé une cinquantaine d’animateurs de réseaux. La plateforme web http://multibao.org et sa technologie d’interconnexion, vient de là! Ce serait une sacrée histoire à vous raconter; si vous ne connaissez pas Stéphane je vous invite vraiment à le rencontrer et travailler avec lui, il est excellent.

Cette plateforme favorisera et inspirera je l’espère une culture de la mutualisation. avec multiBàO, une même fiche peut être mutualiser par plusieurs dizaines d’associations, d’institutions, d’entreprises. Et si quelqu’un change la fiche, ça change pour tout le monde; et on sait exactement qui a fait la modification, quand, et ce qu’il a dit. Les données peuvent être décentralisées, c’est à dire que mulitBàO n’est pas propriétaire des données mais que chaque structure peut être propriétaire de ses données. Bref, favoriser une culture de ce que j’appellerais … archipelisation?

Tout est opensource; si jamais vous aviez la même idée pour mutualiser des recettes de cuisine ou des contenus de formations, toute l’architecture de la plateforme web est récupérable.

Et ce n’est que le tout début. On avance pas par pas, et ça reste toujours très opérationnel.

Combien d’outils sont référencés aujourd’hui et quel est l’objectif à terme ?

Sur la base de donnée brute, il y en a plus de 200. Sur multiBàO.org, ça grossit chaque jour en fonction des besoins des contributeurs. Il n’y a pas vraiment d’objectif à terme, nous avançons pas à pas et essayons de construire quelque chose de véritablement utile. Nous préférons jouer sur la qualité plutôt que la quantité. Un de mes critères d’évaluation du projet c’est le nombre de « merci » spontanés par semaine.

Comment participer à ce projet ?

Que tu veuilles créer des fiches, co-écrire, créer un dépôt distant ou les faire apparaître sur son site, c’est ici que c’est expliqué : http://www.multibao.org/pages/multibao/contributions/contribuer

Si tu codes, on est aussi intéressés.

Tous feedbacks sont bienvenus.

Pour suivre les avancées :

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

Comment animer une réunion entre 2 équipes qui ont du mal à collaborer ?

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

4 Commentaires

  1. C’est un projet passionnant de formation en ligne, je commence tout juste à lire les contributions sur le site créé par Thomas Wolff, il a en effet développé un outil complètement tourné vers ses utilisateurs. Je ne serais pas étonné que la plateforme prenne de l’ampleur très vite.

  2. Je suis ravie que David et Sacha ainsi que Thomas se soient rencontrés. Suite à la formation que j’ai faite à CPCOOP, il y a un an déjà, les théories et les pratiques de Thomas, me semblaient en résonance avec LIASG, découvert sur le web. Voilà, un trio brillantissime, que j’applaudis chaleureusement.

  1. Pingback: Agile Digest 33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *