DERNIÈRES PLACES

Le langage non verbal : curez-vous le nez et je vous dirai qui vous êtes !

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

Bernard a l’habitude de se curer le nez en réunion, sympa non ?

Décodez le non verbal

Quand je dis a l’habitude c’est même plus que ça, c’est un vrai tic, une manie pour le moins disgracieuse, un de ces gestes que vous remarquez tout de suite et qui, quand vous êtes organisateur ou facilitateur de réunion focalise votre attention. Mais un tel geste a-t-il une signification particulière, Bernard nous parle-t-il du nez ? Peut-être que oui, peut être que non, et nous le verrons à la fin de cet article.

Nous avons tous plus ou moins tendance à restreindre le langage aux mots prononcés. QUE NENNI !!! Albert Mehrabian chercheur à l’Université de Californie (UCLA) en 1967, a montré grâce à deux études que le langage verbal ne représentait que 7% dans la communication entre 2 personnes, alors que le langage du corps représentait lui 55% et le ton de la voix 38%.  

Rendez-vous compte, 55% ! c’est juste énorme ! mais encore faut il pouvoir le décoder le non verbal, et ça c’est pas simple, mais c’est comme tout, çà s’apprend.  Pour ça, je suis tombé sur un blog vraiment bien foutu www.decodeurdunonverbal.fr, ce site vous permettra d’appréhender les bases du décodage avec pas mal de techniques simples d’analyse et différentes grilles de lecture des gestes les plus couramment rencontrés. Vous comprendrez très vite en visitant ce blog ou en lisant des livres sur la communication non verbale que l’interprétation des gestes n’est pas une science facile et surtout exacte.

En effet, pour décoder convenablement un geste, il faut y associer un bon nombre de paramètres : le contexte dans lequel le geste est exécuté, sa fréquence : régulière (refrain gestuel) ou non (geste alternatif), le lier à la personne qui le réalise, l’associer au discours. Autant de facteurs à prendre en compte pour être en mesure d’analyser correctement le langage du corps. Pas simple, d’autant plus si je vous dis que selon moi ça n’a réellement d’intérêt que si le décodage est fait en temps réel.

Malgré pas mal de trucs à apprendre pour être une star dans le décodage gestuel, j’ai tendance à penser qu’en tant que facilitateur, il me parait indispensable de s’intéresser à ce domaine. Il constitue à mon sens une arme redoutable pour comprendre et interpréter  ce qui ne se dit pas, mais se voit lors de sessions de travail collaboratif :  soyez dans l’écoute active, non seulement avec vos oreilles, mais aussi avec vos yeux.

Au passage et parce que c’est en lien direct, l‘étude d’Albert Mehrabian, autrement appelée la « règle des 7 – 38 – 55 »  nous fait encore plus prendre conscience de la difficulté à réaliser des réunions en conf call. Comment être efficace dans ce type de réunions alors qu’on se prive de 55%  de la communication ? Pour illustrer ça, regardez cette vidéo tellement criante de vérité, on y retrouve bon nombre de situations que nous avons tous rencontrés à un moment ou à un autre lors de conférences téléphoniques :

Dans sa session de travail collaboratif, en comprenant au maximum 55% de la communication se faisant par les gestes, le facilitateur  peut ainsi être en capacité d’ajuster son positionnement, capter les non dit (et les « oui geste » ! ), identifier les personnes motrices, les gênés, celles qui s’ennuient, les (potentiels) agressifs, les nerveux, etc… autant de postures qu’il est possible d’interpréter lorsque l’on connait un minimum le vocabulaire. L’objet, ici, n’est pas de faire de vous des experts de la communication non verbale, mais d’avoir tout simplement conscience de l’importance de cette compétence lorsque l’on est amené à animer régulièrement des groupes.

Néanmoins, il serait ambitieux de parler de manière exhaustive de ce sujet dans cet article, à moins d’être un maniaque de la molette de souris et que scroller votre écran pendant 1h fasse partie de vos fantasmes inavoués. Aussi pour aller un cran plus loin, en plus du blog cité plus haut (decodeurdunonverbal.fr) je vous invite fortement à vous procurer, le best-seller de Joseph Messinger : “Ces gestes qui vous trahissent”.

Ici, nous allons juste vous donner une synthèse des gestes et attitudes qui vous permettront de vous initier au décodage des 7 expressions universelles, ce sont celles que vous rencontrez régulièrement pendant vos réunions :

  • la joie
  • la surprise
  • le dégoût
  • la colère
  • la tristesse
  • la peur
  • le mépris

Une nouvelle fois, ces gestes et ces attitudes sont à remettre dans leur contexte pour que leurs interprétations prennent tout leur sens, donc attention aux raccourcis !

Langage non verbal : Synthese des gestes
Langage non verbal : Synthese des gestes et attitudes

Comme promis au début de cet article, revenons quelques instants sur le curage de nez de Bernard. En commençant à m’intéresser à ce sujet, je me suis aperçu que des gestes banals comme se curer le nez en réunion peuvent avoir une réelle signification, reste à déterminer le caractère répété du geste (refrain gestuel) et le lier la personne qui le réalise. Dans le cas de Bernard, vu sa récurrence on peut considérer son geste comme un refrain gestuel invariable qui traduit vraisemblablement un trait de caractère, on peut donc se risquer à une interprétation de son curage de nez et à ce propos voilà ce qu’écrit Joseph Messinger dans son bouquin « ces gestes qui vous trahissent »  :

« Le bonhomme qui est assis en face de vous passe son temps à se triturer les trous de nez sans se demander si cette manie vous dérange : un morceau sur pied ! Crotte de nez ou pas, il vous considère comme un personnage aussi virtuel qu’une star de télé-réalité. « 

A bon entendeur !

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

le mind mapping

Les 5 bonnes raisons d’utiliser le mind mapping

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

2 Commentaires

  1. J’ai appris des choses que je ne savais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *