DERNIÈRES PLACES

2 nouveaux icebreakers et c’est cadeau !

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

Au vu de l’engouement de nos articles sur les icebreakers, nous nous sommes dits que ça en valait bien un autre…comme dirait l’autre quand on aime on ne compte pas, et nous les icebreakers, on kiffe grave.

Pourquoi ?

Juste parce que c’est un excellent moyen de lancer son atelier sur de bons rails. Le succès d’un bon icebreaker réside dans son choix par rapport à l’objectif global de votre réunion ou de votre atelier. Souvent, on nous demande comme amener ce genre de pratiques qui peuvent être déroutantes dans une organisation qui n’est pas habituée à utiliser des pratiques collaboratives. La réponse n’est pas simple, c’est évident… mais vous pouvez par exemple légitimement utiliser ce genre de pratiques dans un séminaire ou un atelier spécial : à événement exceptionnel, pratique exceptionnelle ! Et c’est là que vous pouvez dégainer votre meilleur icebreaker pour débuter votre atelier différemment et donner le ton à la journée.

Vous pouvez relier notre série d’articles sur les icebreakers, qui on doit bien le dire remporte un franc succès, et nous en sommes ravis !

Pour cet article, nous allons vous parler de 2 icebreakers répondant à différents objectifs qui seront en accord avec l’objectif global de votre atelier. Et n’oubliez pas qu’il est indispensable d’avoir une correspondance entre votre icebreaker et la suite de votre objectif d’atelier, tout comme il est nécessaire de débriefer de l’icebreaker pour que vos participants identifient eux-mêmes des passerelles logiques soit avec le sujet de l’atelier soit dans leur contexte professionnel de tous les jours.

L’icebreaker : L’arbre à personnages

Objectif : jauger son public

Matériel :

  • autant de feuilles A4 avec l’arbre à personnages imprimé (enregistrer sous sur l’image ci-dessous pour avoir récupérer l’arbre)
  • un arbre à personnage au format A3, ou plus grand si vous êtes nombreux
  • des gommettes.

arbre à personnages

Tiré de l’excellent livre « passez en mode workshop », l’arbre à personnages est une pratique de catharsis, ou de purification si vous voulez ;o). C’est un excellent icebreaker pour débuter votre atelier lorsque le sujet traité est relativement fort émotionnellement, cet icebreaker va alors servir de purge émotionnelle.

Il est important de comprendre que tant que les participants sont chargés en émotion, il ne vous sert à rien d’aller sur le fond de votre sujet, il est donc indispensable de mettre sur la table, au début de votre atelier, toutes ces émotions positives, mais le plus souvent négatives qui risquent de pourrir la suite.

Comment ça se joue ?

Pour cette pratique, avant l’atelier, il important de bien préparer la question que vous allez devoir poser à vos participants, par exemple : quel votre état d’esprit ce matin, ou quel est votre niveau de maturité par rapport au sujet de l’atelier (le digital par ex) ?

Lorsque tous les participants arrivent et sont assis, distribuez à chacun une feuille A4 arbre à personnage et posez-leur la question : quel votre état d’esprit ce matin ? en leur demandant également de choisir parmi les personnages qui sont sur l’arbre, le personnage qui image le mieux leur état d’esprit. Laissez leur 2 minutes.

Une fois que toute monde a choisi son personnage, faites passez à tour de rôle les personnes de votre atelier en leur demandant d’aller coller une gommette sur le personnage qu’ils ont choisi sur le grand visuel arbre à personnage.

Laissez-leur le temps d’expliquer leur choix et ayez une écoute active. Cette pratique est double, comme on vous l’a dit elle permettra de faire une purge des émotions mais elle vous servira également à vous pour en apprendre beaucoup sur l’état d’esprit de vos participants.

Cette pratique illustre parfaitement la force du visuel, et permet de désacraliser le tour de table classique qui pourrait être contre-productif pour la suite de votre atelier. C’est un formidable outil de diagnostic des ressentis.

Notre petit plus : vous pouvez rejouer cette pratique en fin d’atelier en posant la même la question qu’au début, cela vous permettra de mesurer l’évolution des participants.

L’icebreaker : Le jeu du trombone

Objectif : passer en mode créatif

Matériel : des trombones !

 

le jeu du trombone

 

Une session créative cela tient beaucoup au conditionnement de vos participants, ils doivent s’échauffer pour faire travailler efficacement leur cerveau droit, et passer en mode créatif. Cet icebreaker poursuit plusieurs objectifs :

  • toucher du doigt le type de profil créatif de vos participants : introverti, ou extraverti : introverti : qui tire la créativité de soi, extraverti : qui tire la créativité des autres.
  • travailler sur la cohésion du groupe
  • pousser votre groupe à diverger, première étape du processus créatif
  • Montrer le potentiel d’un groupe lorsqu’il s’agit d’être créatif

Vous avez là les fondamentaux d’une bonne session créative, la pratique de créativité qui traitera du fond de votre sujet agira ensuite comme un « booster ».

Par ailleurs, n’oubliez pas de citer les règles d’un bon atelier de créativité :

  • toutes les idées sont bonnes à prendre, pas d’auto censure, osez les idées farfelues
  • viser la quantité d’idées produites
  • pas de jugement sur les idées émises
  • favoriser le rebond créatif

Comment ça se joue ?

Commencez par distribuer quelques trombones à vos participants, puis demandez-leur d’imager un maximum d’usages pour leur trombone, invitez-les à noter toutes leurs idées sur une feuille A4. Cette étape se réalise individuellement. Donnez-leur un temps de 10 minutes.

A la fin des 10 minutes, relevez les compteurs en demandant à chacun de donner le nombre d’usages qu’ils ont pu trouver, notez tout ça sur un paperboard.

Faites ensuite, des groupes de 5 à 6 personnes, et demandez-leur de mutualiser leurs usages et d’en trouver d’autres supplémentaires. Laissez-leur 15 minutes.

Le temps écoulé, relevez de nouveau les compteurs en demandant à chaque groupe de donner son score.

Et comme vous vous en doutiez, le résultat est sans appel, nous sommes bien plus créatifs à plusieurs.

Cet icebreaker provoque souvent des bons éclats de rire, c’est un signal positif qui favorisera un climat de lâcher-prise, un ingrédient indispensable à la créativité.

Et vous quels sont vos meilleurs icebreakers ?  dites-le nous en nous laissant un commentaires

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

futur idéal

Comment utiliser l’espace pour faire l’analyse d’une situation ?

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

12 Commentaires

  1. Ouverture des chakras en lancement de projet ! Convivialité à long terme garantie !

  2. L’arbre à personnage est un must, je l’ai expérimenté récemment et cela a tout de suite mis les participants à l’aise. Le simple fait de pouvoir se représenter eux-mêmes via un outil visuel leur a donné confiance et a créé une bonne dynamique de groupe.

  3. L’arbre a personnages fonctionne effectivement très bien. Pour éviter la lassitude de l’exercice si vous le proposez plusieurs fois à un même groupe, la variante consistant à faire choisir une carte du jeu Dixit selon son humeur/ressenti relatif a la question posée est infiniment plus nuancée (et poétique:)).

    • Bonjour,

      merci pour votre commentaire. effectivement, nous utilisons également le jeu dixit qui augmente le nombre de possibilité pour s’exprimer tant les visuels des cartes sont variés. Autre alternative, utiliser des cartes postales, non testé de notre côté mais nous y pensons !
      a bientôt

  4. Hello l’équipe Worklab,
    Les Icebreakers c’est pour bien commencer une réunion, mais comment bien les finir ?

    • Bonjour Catherine,

      Généralement, nous finissons nos ateliers ou séminaires par une évaluation du temps collectif que les personnes viennent de passer avec nous.
      Cela permet de savoir d’une part si l’on les participants ont trouvé de la valeur ajoutée, et d’autre part cela nous permet tout simplement de nous améliorer

  5. Bonjour,
    Je viens de passer un long moment à vous lire…. Je suis toute « neuve » en tant que facilitatrice d’une entreprise en grande difficulté (je viens de naître en fait !) et votre blog, je pense, va m’être d’une grande aide….

  6. Bonjour,
    Je confirme les cartes du jeu Dixit, c’est un super icebreaker. J’ai testé hier, c’est magique pour jauger le public et mettre un groupe en confiance !!
    Merci pour toutes vos réflexions et votre livre, véritable révélation pour moi et mes animations de group et réunions !!!

  7. Bonjour,
    Je suis chargé de mission chargée d’animer plusieurs gpes de travail. L’arbre à personnages est il adapté pour un groupe projets de 25 personnes ? Chacun doit exprimer oralement son humeur ? combien de temps par personnes ? une ou de phrase par personne?
    Merci pour votre retour

    • Bonjour,

      je vous conseille de découper votre groupe en 3.
      Normalement chacun choisit son personnage en silence puis à tour de rôle chacun se lève, désigne le personnage et explique pourquoi il a choisi celui ci. Généralement on compte pas plus de 1min par personne

  8. Bonjour et merci pour tous vos apport
    Dans le cadre de l’exercice du trombone est-il adapté quelle est la composition idéale du groupe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *