8 jeux pour démarrer une réunion – épisode 1 : apprendre à se connaître

Icebreaker, brise glace, warm up, échauffement, on peut bien les appeler comme on veut mais avant de commencer une séance de travail collaboratif, comme avant une séance de sport, il s’agit de bien s’échauffer, sinon gare au claquage !
Travailler en groupe, ça n’est pas si simple. Chacun doit pouvoir s’exprimer, apporter sa contribution, construire avec les autres dans un climat positif propice à l’échange, tout en laissant de côté ses problèmes personnels pour se concentrer sur l’instant présent.
Globalement, un icebreaker doit permettre d’initier les interactions entre les participants. On a remarqué que chaque participant doit prendre la parole au moins une fois en début de séance sinon il risque de se croire autorisé à ne pas intervenir (cf Agile retrospective). Mais c’est aussi une occasion de positionner la séance de travail sur de bons rails.

Cela étant dit, ils peuvent aussi servir à beaucoup d’autres choses, tout dépend du contexte de votre atelier de travail.

Des icebreakers pour apprendre à se connaitre

Dans le cas où les participants ne se connaissent pas ou peu, il faut à minima se présenter voire aller un cran plus loin en exprimant des choses plus personnelles. Se dévoiler, c’est une façon de capter l’attention des parties prenantes et de se recentrer sur l’instant présent. C’est aussi une façon de créer du lien.

Le web humain (à retrouver sur Mindtools)

Prenez une pelote de ficelle et placez les participants en cercle. A tour de rôle, chacun va se présenter puis transmettre la pelote à la personne de son choix tout en gardant le bout de la ficelle. Il explique alors le lien qui l’unit à la personne qu’il a choisie (un lien professionnel ou personnel). Le participant avec la pelote dans les mains recommence. On continue jusqu’à ce que tous les participants soient reliés entre eux avec la ficelle. Cette technique ne fonctionne que si les participants ont un minimum de lien entre eux. Le message à transmettre en fin d’exercice est intéressant : nous sommes tous liés les uns aux autres.

Durée : 10/20 min
Nombre de participants : de 5 à 15
Matériel : de la ficelle

ice breaker web humain

Le ice breaker

Le réseau social en papier (issu du livre Gamestorming)

Imprimez des fiches de profil à la façon de facebook (nom, prénom, profession, hobbys) et demandez à chaque participant de venir se présenter et de coller son profil sur un grand brownpaper. Ensuite les participants dessinent des traits entre leur profil et les profils des personnes avec qui ils ont des liens (professionnels ou personnels). On visualise alors la richesse des liens et des interactions entre les participants. Bien sûr ici aussi les participants doivent avoir un minimum de lien les uns avec les autres. L’avantage avec cette technique c’est que le livrable produit est plutôt joli et peut constituer un souvenir à garder de la session.

Durée : 30/40 min
Nombre de participants : de 10 à 30
Matériel : un brownpaper, des fiches, de la colle et des feutres

RSE en papier

RSE en papier

          

Incoming search terms:

  • ice breaker jeu
  • r
  • jeu brise glace réunion
  • jeux pour apprendre a se connaitre
  • jeu pour commencer une réunion
  • jeux pour réunion de travail
  • jeux pour aprendre à se connaitre
  • jeu pour mieux connaitre ses collègues de travail
  • jeu pour se connaitre entreprise
  • mieux travailler ensemble c\est mieux

11 commentaires

  1. Bonjour et merci une fois de plus (ok c’est la première fois que je l’écris, mais je le repense :-)) pour cet article. Je voudrais juste vous apporter un point de vue sur la partie de présentation. Vous dites qu’il faut à minima se présenter. J’aurais tendance à préconiser de ne pas se présenter ou plutôt de se présenter à travers comment on se sent à ce moment là. Dire ce que l’on fait comme métier, activité va déjà influencer conditionner chacun, qui nous projete alors comme ceci ou comme celà. Si nous nous plaçons sur le terrain des émotions et des sensations corporelles, nous sommes tous égaux ou du moins, nous savons tous de quoi nous parlons, nous nous comprenons, c’est un langage universel. Ainsi, je vous invite (afin de ne pas créer trop de projections des uns sur les autres) à ne pas parler de ce qu’on fait dans la vie, mais à dire ici et maintenant comment on se sent dans son corps (détendu, fatigué, une tension ici, courbaturé, etc…) et comment on se sent émotionnellement (serein, stressé, impatient, excité, …). Il peut-être intéressant en fin de séance de dire ce que l’on fait, mais je vous propose de ne pas le faire dès le début.

    Voilà, merci encore et continuez !

  2. Je vais immédiatement proposer le jeu de la pelote à nos délégués syndicaux lorsqu’il vont rencontrer la direction la semaine prochaine pour parler de notre 10eme PSE. Ils vont clairement avoir besoin d’un Icebreaker !

    • Excellente idée :o) ! vont ils avoir le cran de le faire, çà c’est une autre question !!!
      ce qui est certain, c’est que ce genre de pratique hyper simple peuvent dans bien des cas, lancer sur de meilleurs rails des réunions pouvant être tendues.
      Dans le dernier épisode de cette série, nous verrons également d’autres jeux permettant de jauger le public.

  3. C’est excellent ces astuces ! Je m’en servirais pour de futures formations, mais je voudrais tout de même savoir le pourcentage de personnes qui utilisent ce genre de procédés, le soucis, c’est qu’on va passer pour un rigolo avec le truc de la ficelle surtout en entreprise et face à ses collègues, autrement le deuxième est parfait :)

    • Salut Jordane et merci du retour.
      Ecoute nous on a testé ce genre de pratiques sur environ 500 collaborateurs aujourd’hui et pour le moment on ne nous a pas fait de retour du genre vous êtes des rigolo (pourvu que ça dure !) parce qu’au final toutes ces pratiques même si elles sont ludiques permettent d’atteindre un vrai objectif pro. Pour la ficelle par exemple c’est bien adapté pour des gens qui se connaissent un peu mais pas trop. C’est une façon de faire un tour de table et de se présenter de façon un peu différente. Et puis à la fin il y a la conclusion sympa : on est tous reliés les un aux autre…

      A+

  4. Je vous remercie vraiment pour cette incroyable source d information.

  5. Décidément votre site est plein de bonnes informations, je vais continuer à creuser mais dans la série des ice breakers, on peut évoquer le one two three, le half baked, le marshmallow challenge… on a de quoi faire!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>