Etes-vous un manager participatif : les 7 questions à se poser !

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

Un manager participatif, c’est quoi ?

Manager collaboratif, manager participatif, serve management… Autant de termes qui cachent une nouvelle réalité du monde du management.

Car le management à papa c’est fini, qu’on se le dise.

Fini le petit chef qui passe la moitié de sa journée derrière votre dos à surveiller ce que vous faites. Fini aussi le manager papa qui distribue les bons points et les punitions. Tout le monde aspire aujourd’hui à un nouveau type de management. Un management par la confiance, qui responsabilise et fait grandir les équipes.

Le manager devient un leader, quelqu’un qui donne du sens sans pour autant tout contrôler. Un manager qui lève les difficultés de son équipe pour la rendre plus performante et plus épanouie (c’est souvent lié). Un manager coach qui aide les collaborateurs de son équipe à se réaliser.

Pas étonnant dans ces conditions que le manager préféré des français soit Yoda : mentor, coach, il aide ses équipes à devenir meilleures, même s’il lui arrive de faire des erreurs (cf. sondage réalisé par Courrier Cadres).

Voilà donc le nouveau type de manager. Mais au fait, vous, quel type de manager êtes-vous ?

Etes vous un manager participatif ?

management

Voilà, quelques questions qui devraient vous permettre d’y voir plus clair sur vos pratiques de management. Est-ce que vous prenez toutes les décisions importantes ?

  1. Est-ce vous qui répartissez et planifiez les tâches ? Un manager participatif pousse son équipe à s’auto-organiser. C’est une façon de responsabiliser les équipiers pour qu’ils donnent le meilleur d’eux même. C’est le principe de toutes les équipes qui fonctionnement en agilité.
  2. Est-ce vous qui évaluez les membres de l’équipe ? Beaucoup d’entreprises qui pratiquent le management participatif (de Google à Spotify à passant par Facebook) privilégient l’évaluation par les pairs. C’est une manière de pousser vers l’excellence et de reconnaitre l’expertise des collaborateurs.
  3. Est-ce que vous vérifiez que le travail a bien été réalisé en responsabilisant l’individu ? Il faut sortir du vieux schéma hérité de l’organisation scientifique du travail, le sacro-saint « command and control » n’est plus adapté à notre contexte où la réactivité et l’innovation sont des composantes essentielles des organisations.
  4. Est-ce que vous redonnez de la hauteur et replacez systématiquement les problématiques en perspective ? C’est peut-être un des rôles les plus importants pour le manager aujourd’hui : donner du sens. Tout particulièrement pour manager la génération Y qui a besoin de connaitre le pourquoi.
  5. Est-ce que vous agissez avec l’équipe pour l’atteinte des objectifs ? Un manager participatif, c’est aussi un manager qui mouille le maillot et qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis pour travailler avec son équipe à l’accomplissement des objectifs.
  6. Est-ce que vous créez des opportunités pour les membres de l’équipe parfois à vos propres dépends ? Le manager participatif est aussi un manager qui fait grandir son équipe et qui n’hésite pas à s’effacer pour mettre ses collaborateurs dans la lumière.
  7. Est-ce que vous vous assurez que les difficultés de l’équipe soient levées pour faciliter son fonctionnement ? C’est enfin un manager au service de l’équipe. Il lève les obstacles qui peuvent décourager une équipe, voire nuire à l’état d’esprit général. Vous savez tous ces petits cailloux dans la chaussure qui parfois vous font perdre de vue l’objectif global.

Alors êtes-vous un manager participatif ?

Pour aller plus loin me direz vous il faudrait aussi parler de l’équipe. Est-elle prête à devenir une équipe auto-organisée ?

Pour le savoir, nous vous conseillons de jouer le jeu de Jurgen Appello, le «delegation poker». Un bon moyen simple et ludique de définir le niveau de délégation avec son équipe.

Alors si vous aussi vous voulez monter en compétences sur le management participatif, venez vous faire former avec le WORKLAB

Contact WORKLAB

PS : Vous pouvez aussi consulter notre formation « il était une fois un manager participatif »

Sources :

The Wisdom of Teams

Courrier cadres

enquête CSP sur le management collaboratif

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

equipe agile

10 outils pour faire de votre équipe une équipe auto organisée

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

1 commentaire

  1. Le manager participatif doit aussi savoir régler les conflits qui peuvent survenir dans son équipe. C’est à mon avis là que la position du sage Yoda sera la plus attendue par les parties opposées : il lui faudra savoir faire preuve d’impartialité, d’écoute et de mesure pour arriver à dénouer les différends entre les membres de l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *