La créativité, c’est comme les crudités : c’est meilleur nature !

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

On entend souvent que « le vert, c’est la couleur de la créativité ».
Ca tombe bien, parce ce que le vert, c’est aussi la couleur du Worklab !

Mais bon, objectivement, on est en droit de se demander sur quelles bases sérieuses s’appuie cette affirmation, non ?

Alors nous, au Worklab, puisque nous sommes toujours à la recherche de leviers favorisant la créativité, nous avons enquêté !

Si les couleurs pouvaient influencer notre état d’esprit ou notre capacité à rêver, choisir ou décider… à qui profiterait le crime ?

Le marketing sensoriel

Certaines personnes ont bien compris le pouvoir des couleurs sur notre état cognitif et émotionnel : ce sont les experts du marketing sensoriel !

En témoigne cette interview, qui si elle ne vous livre pas le secret de la couleur dont il vous faut repeindre votre bureau pour devenir un génie créatif, souligne fort bien l’impact de certaines couleurs sur notre disposition à être analytiques ou créatifs.

Se « mettre au vert », simple façon de parler ?

Avez-vous remarqué que la plupart des séminaires d’inspiration ou de teambuilding d’entreprise sont organisés « au vert ». La nature nous aiderait-elle à être plus créatifs et plus collaboratifs ?

Weinstein, Przybylski et Ryan se sont penchés sur cette question (2009).
Pour commencer, ils constituent 2 groupes d’individus. Au 1er groupe, ils montrent des photographies de lac bordé d’arbres. Au second groupe, des vues d’un périphérique urbain.
Ils demandent alors aux individus d’imaginer être à cet endroit, puis les questionnent afin de mesurer et de qualifier leurs aspirations pour l’avenir.

Les résultats montrent que les aspirations exprimées par les individus du groupe « nature » sont davantage centrées sur les autres (réussite des liens sociaux, vie communautaire) tandis que celles du second groupe sont plus personnelles (réussite financière, carrière…).
D’autres recherches confirment qu’en cas d’exposition à des scènes de nature ou face à de vraies plantes vertes, les individus manifestent plus d’altruisme et d’ouverture aux autres, 2 qualités essentielles au processus collaboratif.

Ok mais pour la créativité… je mets une plante verte dans mon bureau ?

Jardiner les idées

C’est justement ce que Shibata et Suzuki (2004) ont cherché à vérifier en plaçant des individus dans une pièce dont ils ont fait varier les éléments décoratifs (une plante verte, des magazines, ou rien) avant de leur présenter une liste d’adjectifs.
Les participants devaient alors proposer des mots associés.
Les résultats de cet exercice, considéré comme mesure de créativité linguistique par les psychologues, montrent un lien direct entre la présence de plantes et une productivité associative accrue (rebond créatif).
Des expériences complémentaires démontrent que la présence de plantes agit également positivement sur la mémorisation et sur la vitesse de traitement de l’information visuelle.

De quoi vous consoler lorsque vous avez l’impression de servir de plante verte lors du monologue sans fin que livre hebdomadairement votre manager à votre équipe!

Oui mais voilà : vous n’avez pas la main verte, et garder plus de 2 semaines une plante en vie dans votre bureau relève de l’exploit ?
Rassurez-vous, il existe d’autres moyens d’améliorer vos capacités collaboratives et créatives.

Pour plus de collaboration, changez de bande son !

Une expérience menée dans une salle d’attente avec un complice faisant volontairement tomber des documents montre que la diffusion d’une ambiance sonore de « forêt avec ruissellement d’eau et gazouillis d’oiseaux » renforce significativement la propension des individus à aider leur prochain
(ici, à ramasser les dossiers : 93% des cas VS 67% en milieu dépourvu d’ambiance sonore).

Il est également démontré qu’un niveau de bruit élevé impacte directement la capacité à adapter avec justesse son comportement à une situation sociale (Mattews et Canon, 1975).

Morale de l’histoire, lorsqu’il s’agit de créer des conditions propices aux interactions sociales et au travail collaboratif dans un milieu professionnel (salle de réunion, salle de créativité…), diffuser à volume modéré une bande son relaxante évoquant la nature peut avantageusement remplacer un véritable environnement naturel.

Pour être créatif, sentir les tendances … mais aussi les parfums !

Vous avez besoin de collecter des fonds pour concrétiser le projet né de votre dernière séance de créativité, votre grille-pain connecté ?
Un conseil : quitte à aller quêter au coin de la rue, postez-vous devant une boulangerie !
En plus de vous rapprocher de votre cible de clients (les acheteurs de pain), il a en effet été démontré que les odeurs agréables (viennoiseries, fleurs,…) influencent nos comportements sociaux, et en particulier notre niveau d’altruisme.

Vous en doutez ? Jugez vous-même :

Lors d’une étude menée par Grimes (1999), des questionnaires furent imprégnés d’une odeur de lavande, de vanille, et certains laissés sans parfum.
Ce point mis à part, les questionnaires sont tous identiques et demandent à leurs lecteurs combien de temps par semaine ils seraient prêts à donner pour une action de bénévolat.

Les résultats sont édifiants : avec un protocole de test assurant une exposition d’au moins 30 secondes au parfum du questionnaire, les participants indiquèrent vouloir donner en moyenne 110 minutes à l’action, 150 minutes en présence d’une odeur de lavande, et 349 minutes en condition d’odeur de vanille.

Mais les odeurs n’influencent pas que nos comportements sociaux !
Elles sont également capables de nous aider à améliorer nos capacités cognitives, en favorisant la relaxation et en modifiant l’activité du cerveau (augmentation des ondes Alpha, Beta 1 et 2, signes de bien-être et de stimulation).

Vous qui ne saviez pas quoi faire du diffuseur d’huiles essentielles que belle-maman vous avait offert au Noël dernier, voilà qui ouvre de nouvelles perspectives !

Pour Noël prochain, mettez donc sur votre liste les flacons recharge de votre choix :

  • La lavande et la rose améliorent les performances d’analyse et de calcul,
  • Le muguet, la menthe et le citron renforcent la capacité de mémorisation, le niveau de vigilance et diminuent la sensation de fatigue,
  • enfin, par son effet positif sur la capacité de résolution de problème, la chouchoute des salles de créativité pourrait bien être l’odeur de jasmin !

Source : « Pourquoi la nature nous fait du bien » (Nicolas Gueguen, Sébastien Meineri, Ed. Dunod).

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

Cadre atelier

Définir le cadre d’un atelier en s’inspirant des 4 accords de Toltèques

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *