Comment prioriser rapidement grâce à 3 techniques simples ?

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

Génial, vous venez de vivre une des meilleures sessions de créativité de votre vie (rien que ça !)  ? Le mur est placardé de post-its de toutes les couleurs tel un arc-en-ciel dans un ciel orageux un soir d’été…

Mais une faute se profile à l’horizon ,que vous vous satisfassiez de cette production sans la prioriser.

CECI EST UNE GROSSE ERREUR !

Et oui, le processus créatif ne se cantonne pas uniquement à générer des idées en nombre, mais également à les prioriser pour converger sur les idées qui constitueront la substantifique moelle produite lors de votre atelier. Ne l’oubliez pas, la créativité c’est avant une histoire de divergence et de convergence. Vous l’avez donc compris, le déroulé de votre session de créativité doit non seulement comporter des techniques de créativité mais aussi des techniques qui vous permettront de prioriser vos idées, et c’est ça dont on parle dans cet article.

Faites du tri : La poubelle, la machine à laver et le trésor

Cette 1ère technique est finalement plus une technique de tri qu’une technique de priorisation en tant que telle. Mais justement, dans le cas d’un brainstorming très productif comme cela semble être le cas dans mon entrée en matière, il est parfois intéressant de commencer par faire du tri dans toutes vos idées.

Puisque les règles d’un brainstorming (et on vous invite à les rappeler en début de séance) encouragent les participants à produire des idées en quantité, il y a nécessairement du déchet. La technique poubelle / machine à laver / trésor va vous permettre de faire un 1er tri, à partir duquel vous pourrez utiliser une autre technique de priorisation. Vous l’avez certainement compris dans cette technique nous utilisons une analogie se basant sur 3 objects évocateurs, la poubelle, la machine à laver et le trésor. Dessinez ou imprimez ces objets sur des feuilles et collez-les au mur, demandez ensuite à vos participants qui viennent de générer les idées de procéder au tri en suivant les règles suivantes :

  • Dans la poubelle : toutes les idées que le groupe juge non pertinentes, irréalisables, pas assez concrètes, hors sujet…bref vous avez compris l’esprit
  • Dans la machine à laver : toutes les idées que le groupe juge intéressantes mais à ce stade pas assez détaillées. Ces idées demandent à être passées de nouveau au jus de cerveau.
  • Dans le trésor : toutes les idées que le groupe juge très intéressantes et qu’il faut creuser et emmener un cran plus loin

Une des plus connues et la plus simple : le dotvoting

C’est une des premières techniques que nous avons abordés sur le blog, et pour ceux qui n’auraient pas eu l’occasion d’admirer notre jeu d’acteurs, voici la technique du dotvoting expliquée en vidéo…

Vous l’avez vu dans cette vidéo, le dotvoting est un moyen simple, rapide et efficace de prioriser des éléments. C’est la plus simple des techniques de priorisation et elle peut être utilisée dans toutes les circonstances : prioriser des idées à l’issue d’un brainstorming, des problématiques, des fonctionnalités pour un produit, des scénarios…

Voici les étapes à respecter :

  1. Distribuer 3 gommettes à chaque participant
  2. Chacun vient alors répartir les gommettes sur les éléments qu’il juge les plus prioritaires. On pourra positionner ses 3 gommettes sur un élément que l’on juge le plus important ou répartir équitablement ses gommettes sur 3 éléments.
  3. On comptabilise alors les points et on identifie le ou les éléments prioritaires.
    Selon les cas on pourra distribuer plus ou moins de gommettes aux participants. Plus on veut prioriser un nombre important d’éléments et plus on distribuera de gommettes.  Si vous n’avez pas de gommettes vous pouvez demander à vos participants de dessiner des points à l’aide d’un feutre.

L’école des fans, sous vos applaudissements

Pour tous ceux qui, comme moi, ont vu leurs dimanches après midi bercés par l’émission de Jacques Martin, nous allons certainement réaliser un rêve d’enfant. Qui n’a jamais rêvé de lever une petite pancarte après l’interprétation approximative d’une chanson d’Enrico Macias ? Voilà qui est aujourd’hui possible grâce à cette pratique.
Pour choisir parmi plusieurs éléments, rien de tel que de les positionner les uns par rapport aux autres et de laissez faire la magie du visuel pour identifier ceux qui apparaissent comme les meilleurs. L’école des fans utilise donc une bonne vieille matrice pour laquelle on aura pris soin de choisir 2 axes significatifs permettant de hiérarchiser les éléments. Un grand classique serait le « coût », « bénéfices » mais il peut en exister bien d’autres.
Il faut alors positionner les axes de telle sorte que les éléments les plus pertinents apparaissent en haut à droite.

Voici les étapes à respecter :

  1. On distribue à chaque participant 2 jeux de pancartes de vote.
  2. On passe alors en revue chaque élément à pondérer pour le décrire et s’assurer que chaque participant comprend les tenants et aboutissants.
  3. Après un temps de réflexion tous les participants lèvent simultanément leurs 2 affichettes indiquant la pondération qu’ils allouent à l’élément pour chaque axe.
  4. On fait la moyenne des différentes pondérations puis on positionne l’élément sur la matrice. On réitère l’opération pour chaque élément.
  5. A l’issue de l’exercice, on doit voir se dégager en haut à droite les éléments les plus pertinents.
    Pour aller plus loin dans la co-construction et s’assurer de l’adhésion et de la pertinence des axes choisis, on pourra proposer au groupe de travail de définir lui même les axes les plus appropriés pour hiérarchiser les éléments.

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

Comment utiliser l’espace pour faire l’analyse d’une situation ?

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *