Les 4 pièges du travail en groupe : épisode 2

guide de survie aux réunions

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

Pour ceux qui n’auraient pas lu le premier épisode de cette série d’articles haletant, je vous encourage à jeter un oeil sur le premier article.

Nous parlons ici des pièges à éviter lorsque vous faites travailler un groupe. Parce bien évidemment un groupe est une richesse, mais il vous est certainement arrivé d’être déçu par la production d’un groupe de travail. Ceci s’explique par l’apparition de différents biais qui se produisent lorsque nous travaillons ensemble. Le premier dont nous vous avons parlé est le biais de confirmation. Parlons maintenant du 2e.

L’autocensure

Si je vous demande de dessiner votre voisin de gauche puis de lui donner votre dessin, qu’allez-vous penser ? Bien souvent lorsque je propose cet exercice j’entend des mots forts du type : massacre, désolé, pardon… Si l’on avait proposé le même exercice à un enfant de 5 ans, croyez-moi la réaction n’aurait pas du tout été la même. Il aurait été excessivement fier de sont dessin. Nous touchons là du doigt le principe d’autocensure. Avec le temps nous nous mettons des barrières, nous commençons à avoir peur du regard de l’autre et à nous limiter nous-mêmes.

Ce phénomène est particulièrement préjudiciable lorsque nous nous adonnons à une séance de créativité. Dans un processus de créativité classique, nous passons par différences phases. Une phase de divergence lors de laquelle nous produisons un maximum d’idées et une phase de convergence qui va nous permettre de sélectionner les meilleures idées et de les instruire plus précisément. Nous sommes vraiment dans une démarche de chercheur d’or. Il s’agit de brasser énormément de cailloux pour avoir la chance de peut-être trouver une pépite. Dans la phase de divergence, il est alors primordial de produire un maximum d’idée et de ne pas se laisser aller à l’autocensure. Une idée vous, même mauvaise, peut générer chez les autres des idées qui ont de la valeur.

Alors me direz-vous, comment l’éviter ?

Une des façons d’éviter ce biais est de poser un cadre dès le début de votre atelier. Ce cadre peut être co-construit avec les participants puis afficher sur un des murs de la salle. Chacun s’exprimer alors sur ce dont il a besoin pour que l’atelier se déroule dans de bonnes conditions : bienveillance, confidentialité, liberté de parole..

Vous pouvez aussi télécharger les règles du jeu prêt à l’emploi que nous avons préparé et vous pouvez présenter en début de réunion. Si vous sentez alors que l’autocensure pointe le bout de son nez, empressez-vous de relire ces règles à l’ensemble des participants.

Cliquez ici pour télécharger les règles de la créativité

Règles du jeu d'un atelier de créativité

Et celui-ci, vous l'avez lu ?

WORKLAB RMC

Le WORKLAB sur RMC : 2 réunions sur 3 ne servent à rien: la « réunionite » tue nos entreprises !

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *